© Abbaye de Hambye | Aymeric Picot
Insolite et inconnu

L'abbaye de Hambye comme vous ne l'avez jamais vue !

L’abbaye de Hambye comme vous ne l’avez jamais vue : des lieux inaccessibles au public et anecdotes vous sont dévoilés …

L’abbaye de Hambye recèle quelques secrets inaccessibles au public, que l’équipe du site vous dévoile dans cet article (Merci Marie-Pierre). Ces lieux inédits et anecdotes témoignent de l’histoire riche de l’abbaye et d’un passé chargé qui à fortement marqué le lieu. Découvrez ces lieux singuliers au travers ces quelques lignes … et partez ensuite à la découverte du monument, vous ne serez pas déçus !

Abbaye de Hambye insolite
©Abbaye de Hambye insolite|Abbaye de Hambye

Un passage secret vers le 13e siècle

Elisabeth Beck, ancienne propriétaire des bâtiments conventuels de l’abbaye, à l’origine de la restauration du site a fait aménager un appartement d’habitation à l’étage de l’aile des moines, à l’emplacement de l’ancien dortoir.
Ce logement, restauré et toujours occupé aujourd’hui, dispose d’installations contemporaines. Mais sa propriétaire a souhaité y conserver intacts quelques vestiges de la présence des moines.

C’est ainsi qu’au bout de la galerie du dortoir, par le biais d’un astucieux mécanisme dissimulé derrière une cloison, quelques privilégiés peuvent accéder à une cellule monastique dont l’aspect a très peu changé depuis le 13e siècle. Il s’agit probablement de la cellule de l’abbé, le seul à disposer d’une chambre à part à cette époque, les autres moines devant partager un dortoir commun.

Cette pièce chargée d’histoire, qui a servi plus tard à conserver les archives, est également appelée la « chambre du meurtre » par certains historiens. Mais le mystère de cette appellation reste entier.

L’abbaye n’a pas fini de nous livrer tous ses secrets…

L’esprit des moines plane toujours sur l’abbaye

Bernard Beck, actuel propriétaire et fils d’Elisabeth en a fait la saisissante expérience. Une matinée de juin, dans l’appartement, à l’étage, il entend une étrange mélopée, qu’il identifie comme le chant d’un chœur de moines.
Troublé, il raconte l’épisode à sa mère. Celle-ci n’a aucun mal à le croire : occupée à des travaux de restauration à un autre endroit de l’abbaye, elle a entendu la même chose, au même moment…

Habitants des ruines

L’équipe de l’abbaye partage son lieu de travail avec des voisins à deux pattes inhabituels : une importante colonie de choucas des tours a élu domicile dans l’église abbatiale. Ces ruines imposantes représentent un milieu idéal pour cette espèce de corvidés (famille des corbeaux).

Ils nichent dans les trous de boulins, cavités laissées vides après avoir reçu les traverses en bois nécessaires au chantier de construction. Très bruyants les matins de printemps lorsque les guides déverrouillent les nombreuses portes de l’édifice, curieux et sociables en journée, ils se font plus discrets lorsque les touristes déambulent sur le site en été.

Leur présence et leurs cris sont indissociables de l’atmosphère du lieu !

Si vous souhaitez faire l’expérience d’un moment magique à l’abbaye, venez dès l’ouverture, à 10h, un matin de semaine ensoleillé (avec un peu de brume, c’est encore mieux).

Seul avec les pierres, les choucas et l’esprit des moines, on vous promet un moment inoubliable !

Patrimoine et vieilles pierres

D'autres expériences à vivre