Coins et recoins de La Manche

Port racine, le plus petit port de France

© Estelle Hertault Cdt50

Port Racine : le plus pittoresque des ports de la Hague mais également le plus petit port de France en activité !

Bienvenue dans « la petite Irlande », l’un des plus charmants ports de mouillage en presqu’île du Cotentin. Il faut y aller car c’est au bout de notre département, mais les paysages valent vraiment le déplacement !

Port racine, Quésaco ?

Partez à la découverte de ce lieu d’une rare beauté : l’un des endroits préférés de Jacques Prévert qui possédait, non loin de là, une maison à Omonville la Petite.

Petit, mais tellement beau, un grand coin de paradis à découvrir à l’extrême pointe ouest du Cotentin, à Saint-Germain-des-Vaux.

Ce port de mouillage, avec une superficie de 800 m² et une ouverture entre les 2 jetées de 11 mètres, est réputé comme étant le plus petit port de France. Seuls les bateaux de 5.50 m de long et 2 m de large peuvent y accéder. Ce havre lilliputien est niché au cœur de paysages qui évoquent irrésistiblement les décors celtiques, d’où son surnom de « Petite Irlande ».

Il accueille aujourd’hui une vingtaine d’embarcations beaucoup plus pacifiques. Ce sont de modestes barques de pêcheurs plaisanciers et de vacanciers inlassablement séduits par la douceur de vivre en ce lieu. Ces canots aux multiples couleurs sont amarrés à des cordages courant d’une jetée à l’autre.

Si vous ne connaissez pas encore ce lieu, venez prendre un bain de lumière et d’embruns en vous aventurant jusqu’à cette anse, donnant sur les plus beaux panoramas de Normandie. Vous apercevrez de vastes espaces naturels et verdoyants plongeant dans une mer aux couleurs changeantes, des falaises préservées et un calme hors du temps. Un charme authentique, le pur bonheur pour les adorateurs de beauté naturelle.

Une étape incontournable sur le sentier des Douaniers !

Envie de contempler les paysages autrement ? C’est très simple, pourquoi ne pas arpenter la côte à pied ? Laisser votre voiture et emprunter le chemin du littoral, le GR223. Vous pourrez ainsi rallier Port Racine et poursuivre votre promenade ou randonnée le long des falaises à la découverte des côtes de la Hague.

Découvrir Port Racine après avoir longé le sentier des Douaniers plonge dans un décor de rêve, ce petit coin de paradis est propice à l’imagination et à la rêverie. C’était une des promenades préférées de Jacques Prévert. Il n’est pas rare d’ailleurs d’y rencontrer un peintre ou un photographe cherchant à immortaliser le charme exceptionnel et l’originalité de ce lieu.

  • La Maison Jacques Prévert à Omonville-la-Petite : Jacques Prévert (1900-1977), tombant sous le charme de la Hague, acheta cette demeure dans « ce coin de paradis » où il vécut les dernières années de sa vie. On y retrouve une atmosphère qui fut celle de la famille et de leurs nombreux amis. Une collection d’œuvres originales illustre le parcours de l’écrivain.
  • Le planétarium Ludiver à Tonneville : ce site touristique et pédagogique vous invite à découvrir en famille et de façon ludique et interactive, l’astronomie, la conquête de l’espace ainsi que l’environnement de notre planète.
  • Le Jardin botanique de Vauville: appelé aussi « le jardin du voyageur ». D’une superficie de 4.5 hectares, il abrite plus de 1000 espèces de plantes de l’hémisphère austral.
  • Le nez de Jobourg: long promontoire escarpé et décharné avec ses hautes falaises. Ce site est d’une rare beauté et offre un spectacle grandiose surtout quand la mer est déchainée et que les vagues s’écrasent avec fracas contre les rochers.
  • Le port et le phare de Goury: au bout du monde, Goury est un lieu extraordinaire. Vous pourrez y voir le port, le phare, la station de sauvetage et le célèbre « Raz Blanchard », l’un des plus forts courants maritimes du monde. Vous pourrez découvrir également le sémaphore et ses murets en pierre typiques de la Hague.

D’autres idées de visites

à proximité de port Racine

Complétez votre visite !

Le saviez-vous : Mais d’où vient le nom Port Racine ?

Ce petit havre doit son appellation à l’un des derniers corsaires, le capitaine François-Médard Racine (1774-1817), qui sous Napoléon 1er, avait établi sa base dans cet endroit isolé, voire presque caché. En effet, il voulait mettre à l’abri son navire « L’Embuscade » : une base idéale pour attaquer les navires anglais.