© Sabina Lorkin anibasphotography
Découvrez La Manche

Villedieu‑les‑Poêles

Villedieu-les-Poêles, à la découverte des savoir-faire d’antan

Villedieu-les-Poêles est connue depuis des siècles pour son travail du cuivre et de la dentelle. Sa renommée, la cité la doit également à sa fonderie de cloches, certaines de ses créations ornant, par exemple, Notre-Dame-de-Paris. Pour autant, on ne saurait se borner à son artisanat pour définir les atouts de cette cité. Villedieu-les-Poêles, c’est également un cadre verdoyant, traversé par la Sienne, où il fait bon flâner, se reposer, revenir au temps des lavandières. Visiter ou séjourner à Villedieu-les-Poêles, c’est finalement alterner entre pages d’histoire et instants de décontraction.

Intercom Villedieu les poêlesIntercom Villedieu les poêles© Sabrina Lorkin anibasphotography

La fonderie de cloches, on en est marteau !

Si la fonderie actuelle – Cornille Havard – date de 1865, l’Histoire unissant art campanaire et Villedieu-les-Poêles est bien plus ancienne. Déjà au XVIe siècle, la ville abrite des fondeurs. Les familles Havard, dont les membres illustres comme Paul ou Adolphe, et la famille Cornille, dont Léon et Marguerite, ont perpétué ce savoir-faire ancestral à découvrir absolument.  Pour ce faire, direction la fonderie qui propose des visites guidées de l’atelier où se mêlent subtilement techniques d’antan et technologies modernes. Pour conclure en beauté cette visite, quoi de mieux qu’un arrêt dans la boutique où vous découvrirez cloches, cuivres, souvenirs et produits du terroir. En un mot, IN-MAN-QUA-BLE !

Le Saviez-vous – Comment s’appellent les habitants de Villedieu-les-Poêles ?

Les Sourdin(e)s ou Théopolitains. Si les deux gentilés semblent n’avoir aucun rapport, ils renvoient tous deux à des aspects particuliers de la ville. L’appellation « Sourdin » renvoie au travail du cuivre (dinanderie, poêlerie) qui, par le martelage répétitif, contribuait à rendre sourd les artisans. « Théopolitain », quant à lui, fait référence au nom de la ville elle-même, Ville-dieu, la cité de Dieu, qui se dit en grec Theopolis. Privilégiez tout de même la première appellation.

Sur les bords de Sienne, plongez dans l’Histoire des lavoirs et des lavandières !

L’Histoire de la cité est également celle du fleuve qui la traverse, la Sienne. Les plus beaux vestiges de cette époque pas si lointaine restent les lavoirs que l’on peut apercevoir çà et là au fil de l’eau. Pour rappel, ils servaient, comme leur nom l’indique, à laver le linge dans une période où l’hygiène devenait une priorité nationale. Le lavoir, public ou privé, était alors le lieu d’un cérémonial bien précis où le linge était successivement savonné, brossé puis battu par les lavandières s’attelant à ce travail harassant. Entre patrimoine naturel et patrimoine matériel, ces lieux chargés d’histoire ne sauraient attendre plus longtemps votre venue.

 

Vous allez adorer

Autres grands incontournables du département