Saint-Sauveur-Lendelin : Circuit de randonnée n°15 de Coutances mer et bocage

Randonnée 152019-02-08T11:32:35+02:00

Circuit de randonnée des Romains et des calvaires – Saint-Sauveur-Lendelin

Informations pratiques :

> Balisage bleu

Distance / Durée :

> 18.5 kilomètres

4 heures 30 minutes

Point de départ conseillé :

De la mairie vers le cimetière

Ce territoire facilement accessible de la côte et de l’intérieur du Cotentin par des chemins de grande randonnée, constitue un trait d’union géographique entre Saint-Lô, la capitale du cheval et Coutances, Pays d’Art et d’histoire. C’est un territoire vallonné qui comprend de nombreuses zones humides (marais). Il est traversé par la voie romaine (D535) qui reliait Abrincae, nom romain d’Avranches et Alauna, Valognes.

Fiche 15 - SAINT-SAUVEUR-LENDELIN circuit de randonnée gratuit coutances tourisme normandie vacances cotentin

Les curiosités à voir en chemin :

En dehors du circuit, vous êtes invités à découvrir la production de la ferme de la Chouquerie (sortie du bourg de Saint-Sauveur-Lendelin après la zone artisanale à gauche). Vous y dégusterez des produits typiques à base de lait (confiture de lait, teurgoule…).

Le manoir « le Hocquet » est visible de la variante.

Fiche 15 - SAINT-SAUVEUR-LENDELIN coutances tourisme normandie circuit de randonnée

A – Les halles et l’église de Saint-Sauveur-Lendelin
L’église Saint-Laurent date du XIIIème siècle et son clocher inscrit aux Monuments Historiques, surplombe la place centrale de la commune. Elle a été vraisemblablement construite sur l’emplacement d’une église romane. Dans cette église, on y trouve un vitrail en hommage à Charles-François Lebrun (1739-1824) » à Saint-Sauveur-Lendelin, qui fut le troisième consul et Prince-architrésorier du Premier Empire. Il participa à l’élaboration du concordat et travailla à la paix religieuse.
Les halles, du XIXème siècle, sont restés intactes et accueillent le marché hebdomadaire du jeudi matin.
Saint guérisseur : Saint Laurent.
Louis Costel, prêtre écrivain natif de Saint-Sauveur, exorciste du Diocèse, écrivit près d’une vingtaine d’ouvrages. Avec « Le dernier sorcier du Mont Etenclin » (OCEP), il obtint le Prix littéraire du Cotentin en 1972. « Bonnes gens » (OCEP) publié en 1971 fut adapté pour la télévision par Jean-Pierre Marchand en 1982. « Le Tablier d’humilité » (Desclée de Brouwer), publié en 1986, lui valut le prix des 100 librairies de Normandie.

B – L’église de Vaudrimesnil
C’est une longue chapelle du XVIIIème siècle, voutée en plâtre. Vous pourrez admirer le beau maître autel à retable (fin XVIIème – début XVIème siècle) avec le tableau de transfiguration. Vous remarquerez également les vitraux. Ils ont été réalisés par le maître-verrier Mauméjean, dynastie d’artisans d’art du Sud-Ouest, après la Second Guerre mondiale. A remarquer : la croix Ponchon érigée dans une mare. Saint guérisseur : Sainte Foy

Pratique :
Restaurant à Saint-Sauveur-Lendelin
Commerces de proximité à Saint-Sauveur Lendelin
WC Publics et point d’eau à côté des halles
Commerces de proximité à Vaudrimesnil

Téléchargez la fiche circuit
Revenir à la carte générale
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation. En savoir plus Liste des cookies Accepter Refuser